Préparer et vivre le baptême, sacré chantier !

Quelle joie de voir les membres des équipes de préparation au baptême des petits enfants, des enfants en âge scolaire et aussi des adultes de notre ensemble pastoral se passionner pour l’accueil des chercheurs de Dieu d’ici et de maintenant.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Par le Père Jean-Loup Ducasse, accompagnant la Transversale Baptême pour l'ensemble pastoral Bordeaux Boulevards

 

De tout temps et en tout lieu la naissance d’un enfant demeure le signe privilégié d’amour, de renouveau, d'espérance, de joie. Parents qui présentez vos bébés à l’Église pour le baptême, me contredirez-vous ?

Le temps de Noël exprime cela de façon unique. Dieu lui-même fait irruption dans notre chair, en un enfant né d'une femme. L’épisode des mages dit la portée universelle de cette naissance hors du commun. Il dit aussi le désir de ces marcheurs à l’étoile, venus de loin. Qui sont-ils ? Des gens qui ne restent pas le nez dans le guidon, mais ouvrent leur cœur aux dimensions de l’univers. Des gens qui ne craignent pas la nuit, mais y cherchent l’étoile qui les guide vers la lumière. Des gens qui n’hésitent pas à s’adresser à une vieille institution religieuse pour trouver leur chemin. Des gens prêts à abandonner leurs trésors aux pieds de l’enfant couché dans la paille, tant ils ont compris que rien n’a plus de prix qu’une vie qui surgit. Des gens qui, le moment venu, découvriront enfin l’heureuse annonce. Cet humble roi qui nait au monde des hommes, en traversera toutes les épreuves, jusqu’à la mort, pour les en sauver. Il les appelle à naître à neuf au monde, que dis-je, au royaume de Dieu. En un mot ce sont des êtres de désir, dont le désir va rencontrer celui de Dieu. 

Quelle joie de voir les membres des équipes de préparation au baptême des petits enfants, des enfants en âge scolaire et aussi des adultes de notre ensemble pastoral se passionner pour l’accueil des chercheurs de Dieu d’ici et de maintenant. Ils ne s'inquiètent pas de l’étrangeté du parcours ou de la demande de certains d’entre eux. Ils font confiance au désir qui habite tout humain, en servant son émergence quand il se cache. Ils ouvrent avec eux le trésor trop souvent méconnu des Écritures. Pour eux, ils servent au mieux les gestes étonnants et beaux du sacrement. Ils inventent des propositions pour poursuivre la route ensemble au pas de chacun. En tout ceci rien de formel, tout est événement.

Y a-t-il plus sacré chantier ? Bébés, enfants, parents, laïcs des équipes d’accueil, diacres et prêtres, assemblées, laissons-nous embaucher ensemble à l’œuvre du Père. Il construit en nous et entre nous le corps de son Fils bien-aimé, ressuscité.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+