Un Carême pour la planète

Prenons-donc l’engagement, semaine après semaine, d’accomplir les gestes utiles, chacun à son niveau tout en les associant à la grande prière de l’Eglise et aux textes d’Evangile qui nous sont proposés.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

La « Transversale Célébrations/Liturgie » et toute l’équipe qui s’est réunie autour d’elle pour la préparation de ce Carême 2017 a souhaité proposer à tous et à chacun, en complément de toutes les actions augmentant la fraternité entre nous et avec nos frères des « périphéries », de porter tout au long de ce Carême le souci de notre planète, dans l’esprit de l’Encyclique « Laudato si », à travers des attentions renouvelées à certains de nos gestes du quotidien.

 Nous y sommes particulièrement invités en sachant que la Terre, ce bien commun qui nous est confié, peut rapidement se dégrader par nos négligences (et nos abus) et que, plus les conditions de vie se dégradent sur notre planète, plus l’humanité en souffre, en commençant par les plus pauvres et les plus vulnérables.

Prenons-donc l’engagement, semaine après semaine, d’accomplir les gestes utiles, chacun à son niveau tout en les associant à la grande prière de l’Eglise et aux textes d’Evangile qui nous sont proposés.

Retrouvez la version imprimable de ce document en cliquant sur l'image :

 

 

 

Mercredi des Cendres : 1er mars et jours qui suivent…

Nous avons apporté nos rameaux de l’an passé. Ils ont brûlé dans l’église et les cendres ont permis de partager un signe de conversion.

Que faisons-nous de tout ce qui ne sert plus dans nos maisons ? Pensons à faire don de nos anciens vêtements, meubles, vaisselle, jouets à ceux qui en ont besoin, par le biais des associations. Ce sont des gestes discrets, comme le demande l’Evangile. Pensons à respecter le tri sélectif de nos déchets (verres dans les conteneurs « ad hoc » y compris), qui peuvent être utilement recyclés. Valorisons ce qui ne nous sert plus.

 

Dimanche 5 mars, 1er dimanche de Carême et semaine suivante :

Jésus jeûne au désert et rencontre le tentateur.

De quoi pouvons-nous nous passer, dans nos gestes de carême, parmi toutes les tentations de ce monde ? Qu’allons-nous modérer, chacun d’entre nous ? nourriture en excès, bruits forts de certains loisirs, dépenses d’énergie abusives en utilisant plus d’électricité, ou d’essence qu’il ne faut… Choisissons ! et vivons-le, chacun, dans le silence avec Jésus au désert, même si nous n’atteignons pas son dépouillement. Alors, nous retrouverons la Prière car « l’homme ne vit pas seulement de pain…. »

 

Dimanche 12 mars, 2ème dimanche de Carême et semaine suivante :

Transfiguration de Jésus.

Etre ébloui, loin de tout, sur la montagne, par la lumière aveuglante de Jésus : voilà une expérience que nous voudrions connaître. Nous risquerions aussi, comme Pierre, d’être tenté de ne plus bouger, de planter la tente pour rester. Mais c’est à nous relever et à redescendre de la montagne, aussi belle soit-elle, que nous sommes appelés. Pas de discours prématurés auprès de nos frères. Des actes, plutôt. Quel acte de partage, solidaire de nos frères les plus pauvres, allons-nous privilégier ? Quelle association solidaire allons-nous soutenir, financièrement ou en nous engageant personnellement dans son action ? Et quant à la lumière, cherchons celle de Jésus et… éteignons les lampes inutiles !

 

Dimanche 19 mars, 3ème dimanche de Carême et semaine suivante :

Jésus et la Samaritaine au puits de Jacob.

« Donne-moi à boire ». C’est Jésus qui demande, lui qui dit aussi le don infini de Dieu et qui est la source de l’eau vive qui enlève toute soif. Mais il demande, il nous demande. Rien n’adviendra si nous n’entendons pas sa demande.

Qu’allons-nous nous engager à faire à propos de la soif et de l’eau ? « J’avais soif et tu ne m’as pas donné à boire ». Encore et toujours, confirmons un engagement avec une association solidaire qui lutte contre faim et soif. Mais personnellement, protégeons cette ressource vitale de la planète qui commence à manquer à de nombreuses populations, engageons-nous à cesser nos gaspillages d’eau, à fermer les robinets qui coulent inutilement, à faire réparer les fuites…

 

Dimanche 26 mars, 4ème dimanche de Carême et semaine suivante :

Jésus guérit l'aveugle de naissance.

Jésus donne à chacun de nous, si nous avons foi en lui, d'ouvrir nos yeux, de sortir de nos aveuglements. Si nous prétendons voir parfaitement clair par nous-mêmes, nous risquons fort d'être des aveugles ! Dans l'esprit de « Laudato si », ouvrons nos yeux sur les risques que nous faisons courir à notre planète. Nous sommes invités à participer à la Création ! Et non pas à la dégrader. Avec de la boue, Jésus rend la vue... et des hommes polluent les fleuves et les mers... Prenons-nous la peine de nous informer sur les dégradations environnementales et sur les gestes à faire au niveau de chacun ? Evitons, par exemple, les gaspillages énergétiques polluants (déplacements inutiles, chauffage excessif...). Dans certaines grandes villes de la planète, la pollution fait qu'on n'y voit plus rien…

 

Dimanche 2 avril, 5ème dimanche de Carême et semaine suivante :

Jésus ressuscite Lazare.

Donner et redonner la vie en abondance, l'envoyé de Dieu le peut mais son humanité ne l'empêche pas de pleurer sur la disparition d'un ami. Tirons-en la force de déplorer ce qui tue l'homme en particulier quand des maladies ou des accidents sont le fruit de comportements nuisibles et évitables. Tirons-en la force de prendre notre part aux efforts pour un monde plus sain et plus juste. Réduisons notre vitesse sur la route. Evitons la consommation de nourritures comportant des pesticides, renonçons à l'emploi de produits polluants,...

 

Nous nous acheminons vers le dimanche des Rameaux.

Acclamons Jésus avec des branches verdoyantes ! Gardons notre planète verte, ne facilitons pas la suppression des arbres. Evitons les produits qui sont le fruit de la destruction des forêts.

 

Vivons pleinement la Semaine Sainte

qui nous ouvre à la lumière de Pâques !

 

 

Rappel des Associations que nous soutenons et qui nous soutiennent :

SLBB - Solidarité Logement Bordeaux Boulevards : l'association créée par notre Ensemble Pastoral pour loger et accompagner des familles.

CCFD-Terre Solidaire : Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement.

Et il y en a beaucoup d'autres !

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+